«Les ouvriers de la logistique sont devenus les “caryatides du monde moderne”»

Les ouvriers des entrepôts sont parmi les plus exposés au Covid-19. Continuant à travailler dans des conditions bien éloignées des recommandations sanitaires, ils font transiter des milliers de tonnes de marchandises. Entretien avec le sociologue David Gaborieau paru dans Mediapart le 4 avril 2020.

Souvent invisibles, les ouvriers travaillant dans les entrepôts sont aujourd’hui parmi les plus exposés à la pandémie de Covid-19. Pilier de notre économie mondialisée, le secteur de la logistique est au carrefour de questions fondamentales touchant tant à la crise écologique qu’aux inégalités du monde du travail. La continuité des flux logistiques, en pleine pandémie, pose la question de ce qu’on considère comme des produits essentiels.

David Gaborieau est sociologue au Centre d’étude de l’emploi et du travail du CNAM et auteur de l’article « Travailler sous commande vocale dans les entrepôts de la grande distribution » dans Les Risques du travail, paru en 2015 aux éditions de La Découverte. Lire la suite


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nathalie Lemenager (6 avril 2020). «Les ouvriers de la logistique sont devenus les “caryatides du monde moderne”». SQUAPIN. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ve50


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search