Les emplois non qualifiés n’existent pas

Par Lizzie O’Shea, paru dans le Monde Diplomatique de mai 2020.

Vendeurs, caissiers, serveurs, livreurs… autant de professions parmi les plus répandues aux États-Unis. Faiblement rémunérées, pour l’essentiel répétitives, elles offrent peu de perspectives. Ces métiers appartiennent à la catégorie des «emplois non qualifiés» (unskilled labor), une formule souvent trompeuse. Cette catégorie statistique désigne des emplois n’exigeant qu’une formation rudimentaire et ne requérant aucun diplôme… Pourtant, tous ceux qui en ont fait l’expérience peuvent le confirmer : ces «petits boulots» exigent en fait des qualifications considérables… Lire la suite


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nathalie Lemenager (30 avril 2020). Les emplois non qualifiés n’existent pas. SQUAPIN. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ve55


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search