Se reconvertir, c’est du boulot ! Enquête sur les travailleurs non qualifiés

La question des reconversions professionnelles est au cœur des enjeux actuels. Mais vouloir changer de métier ne garantit pas de réaliser une reconversion, encore moins de retrouver un emploi. Si ouvriers et employés peu qualifiés sont les plus demandeurs de changement, ce sont aussi eux qui tirent le moins de bénéfices d’un parcours de reconversion. Aussi, la volonté de se reconvertir obéit à des logiques différentes selon la catégorie socioprofessionnelle des salariés : une réaction forcée par les aléas de la vie professionnelle, un refus du déclassement et des conditions d’emploi dégradées ou une quête de sens.

Camille Stephanus et Josiane Vero, Se reconvertir, c’est du boulot ! Enquête sur les travailleurs non qualifiés, Céreq Bref n°418. Disponible en ligne sur le site du Céreq



Citer ce billet
Nathalie Lemenager (2023, 21 mars). Se reconvertir, c’est du boulot ! Enquête sur les travailleurs non qualifiés. SQUAPIN. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ve6l

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search