Les freins à la reconnaissance des compétences dans l’aide à domicile

Le métier d’aide à domicile est le plus souvent réduit à des compétences techniques. Or, des compétences sociales et relationnelles sont requises pour assurer cette activité professionnelle. Elles restent encore aujourd’hui faiblement reconnues institutionnellement. Ce texte cherche à identifier les facteurs de cette faible reconnaissance.

Cyrille Ferraton, Stéphane Michun , « Les freins à la reconnaissance des compétences dans l’aide à domicile », in Bruno Lamotte (dir.), Economie sociale et crises du XXIe siècle, Meylan, Ed. Campus ouvert, 2022, p. 85-103.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nathalie Lemenager (26 septembre 2023). Les freins à la reconnaissance des compétences dans l’aide à domicile. SQUAPIN. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ve6p


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search