Accès à la formation : pourquoi souhaiter se former ne suffit pas

La loi de 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel s’inscrit dans un ensemble de réformes qui responsabilisent davantage le salarié dans la construction de son parcours de formation. Or, il s’avère que le simple souhait de se former ne suffit pas à accéder à la formation. L’environnement créé par l’entreprise a également son importance, qu’il s’agisse du budget consacré à la formation, de la volonté d’informer le salarié sur les dispositifs existants ou de l’accompagner dans sa démarche. Faute de quoi, les inégalités d’accès à la formation sont amenées à perdurer.

Stephanus Camille, “Accès à la formation : pourquoi souhaiter se former ne suffit pas”, Céreq Bref, n° 451, 2024. [En ligne]


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nathalie Lemenager (19 avril 2024). Accès à la formation : pourquoi souhaiter se former ne suffit pas. SQUAPIN. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w8v2


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search