Chiffrer et déchiffrer la dynamique de l’emploi peu qualifié

La non-qualification est un enjeu socio-économique à l’heure des exhortations à l’Europe de la connaissance. Qu’en est-il aujourd’hui de la qualification ? C’est à tout le moins une notion plurielle. On distingue usuellement la qualification du travail, de l’emploi et de la personne1. Le travail renvoie aux compétences mobilisées, aux conditions de travail et à leur organisation ; l’emploi s’inscrit dans des grilles de classification et de rémunération qui se matérialisent dans un contrat de travail ; la qualification de la personne est fondée sur sa formation ainsi que sur ses compétences (savoirs, savoir-faire, savoir-être…).

La qualification mobilise donc de nombreux registres. Une des originalités de ce dossier est de s’intéresser à la dynamique des parcours avec une attention particulière accordée au rôle de la formation. Il fait suite au programme de recherche SQUAPIN (“Salariés en emploi peu qualifié : quelles perspectives face à l’injonction de devenir acteur de leur parcours professionnel ?”) financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR)…

“Chiffrer et déchiffrer la dynamique de l’emploi peu qualifié”, Formation emploi : Revue française de sciences sociales, juin 2024, n°166. [En ligne]


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nathalie Lemenager (14 juin 2024). Chiffrer et déchiffrer la dynamique de l’emploi peu qualifié. SQUAPIN. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11tl5


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search