La méthodologie

Analyse documentaire

Mettre au jour l’articulation entre les différentes logiques : européenne, nationale, sectorielle, organisationnelle, et de repérer les points de convergence ou de discorde sur l’évolution du discours et des injonctions à l’agir individuel.

Le corpus de documents étudié dans cette recherche sera composé de textes communautaires parmi lesquels figurent les documents officiels émanant de la stratégie européenne pour l’emploi, du droit positif français, tels que les lois ou accords nationaux interprofessionnels, ou encore d’accords de branche ou d’entreprise, portant sur la GPEC, la formation, etc., et les outils conçus aux différents niveaux, comme les dispositifs de certification ou les formes d’accompagnement en matière de GPEC, de formation ou de VAE.

Exploitation des dispositifs d’enquête quantitatives ou de données administratives

Contextualiser l’emploi non qualifié et ses transformations les plus récentes en Europe et en France

    1. Données administratives (Déclaration Annuelle de Données Sociales, Déclaration des Mouvements de Main d’œuvre et Enquête sur les Mouvements de la Main-d’œuvre et
    2. Enquêtes quantitatives nationales individuelles (Enquêtes Génération du Céreq, Enquête Emploi) et européennes (Labour Force Survey). Le cadrage statistique sectoriel s’appuiera sur la base de données « Portraits statistiques de branche » (PSB) du Céreq.

Analyser les conditions pratiques de l’agir, en faisant l’hypothèse selon laquelle ces conditions sont non seulement tributaires des individus, mais encore de leur environnement et de leurs interactions

    • Dispositif d’enquête sur la formation et les itinéraires des salariés (DEFIS) apparié avec les PSB
    • Mettre au jour la variété des contextes organisationnels à partir d’une typologie des entreprises en fonction des conditions de développement de l’agir offertes aux salariés en ENQ.
    • Mesurer l’effet de ces configurations sur leur destin professionnel, à partir d’une analyse des parcours.
    • Mettre au jour ce qui facilite ou freine le développement professionnel, à travers une approche économétrique.

Études de cas dans quatre secteurs d’activité : 303 entretiens individuels

Affiner l’analyse des leviers et freins au pouvoir d’agir en se centrant – autant que possible – sur les entreprises du dispositif Defis.

Affiner l’analyse et la compréhension des parcours individuels

Recueillir les récits de vie des salariés et leur rapport à l’injonction à l’agir individuel selon les configurations organisationnelles et managériales, selon les secteurs, selon les parcours biographiques

4 secteurs fortement différenciés seront étudiés et comparés :

    • le secteur de l’aide à domicile, très féminin, dynamique en termes de création d’emplois, et représentant la « non-qualification » par excellence
    • la logistique, majoritairement masculin, composé d’effectifs assez jeunes et particulièrement bouleversé par l’usage de nouvelles technologies numériques
    • l’industrie agro-alimentaire, marquée par un poids important de l’emploi ouvrier non qualifié, avec des salaires et des conditions de travail particulièrement médiocres et affectée par d’importantes restructurations réduisant ce poids
    • la chimie, secteur industriel pour lequel les emplois non qualifiés sont loin d’être la dominante, et qui se caractérise aussi par de grosses restructurations et une « révolution organisationnelle permanente » opérées par les firmes

Une recherche intervention

Permettre aux acteurs concernés de s’impliquer dans un double mouvement, de compréhension pour soi, et de collaboration à l’analyse collective de l’injonction à l’agir individuel.

    • Construire avec les salariés des savoirs sur leur situation et favoriser en même temps la transformation de cette situation
    • Ciblage dans entreprise appartenant à l’un des secteurs étudiés et cherchant à renforcer le pouvoir d’agir de ses salariés au travail
    • Quatre entretiens collectifs du groupe de pairs sur une durée de 6 mois
    • Méthodologie empruntant à la fois aux approches cliniques (Dujarier, 2015 ; Roche 2016) et à l’intervention sociologique (Cousin et Rui, 2010) mise au point récemment dans la perspective d’évaluer une politique publique en s’adossant à l’approche par les capacités (Berthet, 2016 )
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search